Accueil > Recherche > Projets

Numéro :

67

Titre du projet :

Subjectivité et mélismes dans le chant

Lien vers cette page :

http://lpl-aix.fr/projet/67

Type :

Date de début :

1/01/2003

Date de fin :

31/12/2006

Responsable(s) :

Bernard BEL
Geneviève CAELEN-HAUMONT

Laboratoire d'accueil :

LPL (LPL)

Laboratoires associés :

Centre for Cooperative Research in Social Science (CCRSS), Pune (India)

Section(s) :

34

Contrat[s] :

Budget (euros) :

Equipes concernées :

Prosodie et Représentation Formelle du Langage (PRFL)

Description :

Les travaux expérimentaux sur la lecture [CAE-250] [CAE-2454] et la parole spontanée (cf ci-dessus) ont mis en évidence des phénomènes de destructuration syntaxique et d’excursion mélodique qui jouent un rôle important dans la mise en œuvre d’effets rhétoriques. Ces mécanismes d’adaptation immédiate à la situation de parole et, en retour, d’appropriation du sens, sont acquis au cours des phases initiales d’acquisition d’une langue première. Il est donc légitime d’en rechercher des instances dans le chant semi-improvisé lorsque cette pratique s’élabore spontanément et non par le biais d’un apprentissage musical formel. Cette hypothèse a été testée [CAE-1351] à partir de l’analyse de performances de chants de la mouture par les femmes paysannes du Maharashtra (Inde), et continue à être développée [CAE-1943] [CAE-1350].

Plus précisément dans une étude antérieure [CAE-991], nous avions montré que les moyens mis en œuvre par des chanteuses paysannes d’une culture éloignée de la nôtre (langue marathi dans l’État du Maharashtra en Inde) sont comparables à ceux des locuteurs francophones qui s’expriment de manière spontanée sur un canevas de discours préformé.

L’étude portait essentiellement sur les phénomènes d’asyntaxe et de disyntaxe prosodiques définis ci-dessus, qui correspondent à une reconfiguration du texte interprété par les chanteuses, par rapport au texte auxquels elles font référence lors de la transmission orale du répertoire poétique des chants. Nous démontrons ici l’utilisation de mélismes pour l’expression d‘une émotion d’extraversion (l’admiration) et pour celle d’une émotion-racine qui caractérise l’investissement singulier de la chanteuse dans l’acte élocutoire.

La principale différence entre la parole et le chant réside dans la manière dont la structure intonative est déterminée. Dans le chant semi-improvisé, c’est une mélodie choisie au moment de la performance qui fixe par avance les intervalles mélodiques. Il appartient à la chanteuse de faire preuve de créativité et de virtuosité en plaçant les mots, sur ce canevas, là où les intervalles mélodiques et temporels permettront la réalisation de mélismes. Cette reconfiguration du texte est possible car la langue poétique autorise une grande liberté d’ordonnancement des mots, à laquelle il convient d’ajouter les ruptures syntaxiques, les répétitions et omissions de mots ou de syllabes, ainsi que les marqueurs phatiques monosyllabiques (fillers). 

Principaux résultats :

Comme nous avons pu le comprendre, le domaine de l’émotion-racine est l’une des expressions-clef du locuteur dans sa parole ou son chant spontanés. C’est l’état prépondérant dans lequel se trouve le locuteur qui se sent impliqué dans un contexte de discours qui le motive, quelle qu’en soit la raison, et qui de ce fait engendre dans son énoncé les indices prosodiques spécifiques qui portent la marque de son investissement. En retour, ces indices au-delà de la composante linguistique, ont toutes les chances d’être perçus par son ou ses interlocuteur(s) comme tels, ce qui provoque en chaîne des réactions affectives et les indices prosodiques qui leur sont corrélés.
®
Quels que soient le mode d’expression orale, chant ou parole spontanés, la culture, l’espace lexical et mélodique du mélisme sont à ce titre un lieu de rencontre avec l’autre, de communication privilégiée de l’intersubjectivité, voire du passionnel. 

Outils ou méthodes développés :

 

Participants (affiliés au LPL)

Contributions

Outils et méthodes

Bernard BEL >> Un corpus de 2236 chants a été recueilli par l’équipe du CCRSS auprès de femmes paysannes de caste Mahar, tous consacrés à la comémoration de Bhimrao Ambedkar ( 1891-1956), leader national de la cause des intouchables. Ce corpus est entièrement indexé dans une base de données. Les textes ont été transcrits en alphabet devanagari et devanagari romanisé, avec traductions en anglais et en français.

Dans ce corpus, 173 chants ont fait l'objet d'enregistrements sonores, disponibles avec leurs métadonnées sur la base de données du CRDO.

L'étude approfondie de ce corpus constitue l'essentiel du manuscrit de Guy Poitevin « Un stylo en or : des paysannes intouchables chantent Ambedkar, leur libérateur » édité à titre posthume [BEL-2117]. Les versions anglaise et marathi de cet ouvrage sont en cours d'achèvement. Tous les exemples sonores sont référencés dans l’ouvrage.

Quatre extraits du corpus traités sous PRAAT (annotation des frontières syllabiques et courbe f0) sont fournis en illustration d’un chapitre consacré à l’improvisation mélodique. >>
En collaboration avec Guy POITEVIN et Hema RAIRKAR, base de données décrivant 70000 chants de femmes paysannes du Maharashtra (Inde). Cette base comprend la transcription complète des textes, leur analyse sémantique, les données ethnographiques et l’index des enregistrements. Elle peut être interrogée sur n’importe quelle entrée lexicale. >>
Geneviève CAELEN-HAUMONT >>   Utilisation de l’outil MELISM développé en collaboration avec Cyril AURAN >>
Publications :
2117  

BEL, Bernard (éd.) (2009)

Ambedkar ! Des Intouchables chantent leur libérateur >>

2009

3364  

BEL, Bernard (2008)

Corpus « Ambedkar » >>

2008

3365  

BEL, Bernard (2008)

Corpus « Grindmill songs » >>

2008

2926  

CAELEN-HAUMONT, Geneviève; ZEI-POLLERMAN, Branka (à paraître, 2005)

Voice and affect in speech communication >>

2005

2928  

CAELEN-HAUMONT, Geneviève (2005)

Prosodie et sens : une approche expérimentale >>

2005

1943  

CAELEN-HAUMONT, Geneviève; BEL, Bernard (à paraître, 2004)

La subjectivité dans la parole et le chant >>

2004

1891  

CAELEN-HAUMONT, Geneviève (2002)

Perlocutory Values and Functions of Melisms in Spontaneous Dialogue >>

2002

Lancer une requête

Afficher tous les projets

[Modifier cette fiche]