Accueil > Recherche > Projets

Numéro :

176

Titre du projet :

Valjouffrey

URL :

http://crdo.fr/crdo000764

Lien vers cette page :

http://lpl-aix.fr/projet/176

Type :

national

Date de début :

1/10/2009

Date de fin :

30/06/2010

Responsable(s) :

Médéric GASQUET-CYRUS
Bernard BEL

Laboratoire d'accueil :

LPL (LPL)

Laboratoires associés :

Section(s) :

34

Contrat[s] :

Financement des fédérations TUL-ILF et de la DGLFLF

Budget (euros) :

5000

Source (envisagée) de financement :

(voir contrats)

Année de soumission :

2009

Année d'acceptation :

2009

Equipes concernées :

Dynamique des systèmes linguistiques, créoles et variétés émergentes
Interactions langagières et communicatives

Description :

Appel à projets des fédérations TUL-ILF et de la DGLFLF : Corpus en français et en langues de France (constitution, formatage, valorisation, base de données)

Objectifs

1) Documentation et description d'une langue en voie d'extinction : le patois/parler/dialecte de Valjouffrey ;
2) Construction d'un corpus audio/vidéo multi-locuteurs de parole spontanée répondant aux besoins spécifiques de travaux sur la prosodie, la mimo-gestualité, les interactions langagières et communicatives, ainsi que la comparaison des langues ;
3) Enquête ethnolinguistique, culturelle et historique sur la région de Valjouffrey.


Terrain

La vallée de Valjouffrey dans le parc national des Ecrins, http://www.valjouffrey.fr


Intérêt particulier

La question des frontières linguistiques entre l’aire d’oc alpine et l’aire franco-provençale alimente de manière récurrente les travaux des dialectologues (Tuaillon 1964, 1967 ; Bouvier 1979) et des linguistes (Blanchet et Pons 2003 ; Sibille 2003). Aussi précises soient-elles, les isoglosses laissent apparaître une zone floue dans laquelle l’hybridation des parlers, leurs histoires respectives et les modalités de leurs contacts sont complexes. C’est dans une telle zone que se situe Valjouffrey, terrain principal de l’enquête.

Cette vallée, située à la lisière de la zone d’oc, est particulièrement isolée (une seule voie d’accès) et se termine en cul-de-sac sur le massif des Ecrins. Les quelques témoignages issus du terrain font état d’une singularité du parler (« patois ») local par rapport à la variété proche, le valbonnetin (ce qui pourra faire l’objet de comparaisons).

Ce parler est cependant en voie d’extinction. Déjà deux locuteurs connus sont décédés l’an dernier, et il ne reste qu’une poignée d’entre eux, (4 ? 6 au maximum ?), très âgés, qu’il conviendra d’aller rencontrer afin de collecter de précieuses données pour documenter et décrire ce parler. En effet, aucun corpus de cette variété n’a été constitué à ce jour, alors que des travaux ont été menés sur des parlers proches (Duc, par exemple). L’enquête s’appuiera sur un réseau de contacts locaux, ainsi que sur plusieurs représentants du milieu associatif qui ont déjà commencé à documenter le patrimoine culturel. Il est possible que des entretiens réalisés dans ce contexte soient intégrés au corpus.

Le projet prévoit une enquête de terrain (en plusieurs sessions), précédée de la lecture de la documentation, ancienne (Champollion 1809) ou récente (Duc 1987, 1991 ; Pons 2003) susceptible d’orienter les recherches. Les locuteurs seront enregistrés au cours de séances d’entretiens qui privilégieront les interactions spontanées, afin de permettre la construction d'un corpus de parole audio/vidéo multi-locuteurs répondant aux besoins spécifiques de travaux sur la prosodie, la mimo-gestualité, les interactions langagières et communicatives, ainsi que la comparaison des langues.
Une qualité importante du corpus proposé réside dans les techniques d'enregistrement envisagées. En plus de 2 caméscopes (pour filmer les interactions) nous prévoyons d'utiliser 4 micros serre-tête et un enregistreur numérique multicanaux (jusqu'à 8 canaux simultanés). Ceci nous permettra de mettre en scène des interactions entre plusieurs locuteurs (plus un canal pour l'intervenant) dans des situations où les fréquents recouvrements entre tours de parole pourront être analysés.

En raison de la particularité du terrain, cette enquête linguistique sera aussi d’ordre ethnographique. La richesse et la diversité des ressources patrimoniales peuvent susciter des travaux en histoire, géographie, ethnolinguistique, etc., d’où la nécessité de rassembler tous les documents numérisés (son, vidéo, images) dans un centre de ressources (CRDO) dédié à l’accès mutualisé, à l’archivage pérenne et au suivi des utilisations.


Conseil scientifique

Roxane Bertrand
Cristel Portes
Équipe Interactions langagières et communicatives
Laboratoire Parole et Langage

Daniel Hirst
Équipe Structures linguistiques : annotations, modèles et interfaces
Laboratoire Parole et Langage


Personnes ressources pour le terrain

Etienne Champollion
Musicien et compositeur, originaire de la vallée de Valjouffrey

Gérard Jacquemin
Président de l’association « Mémoire Battante » consacrée à la valorisation du patrimoine culturel de Valjouffrey


Formats de données

Audio : Enregistrement et archivage 44.1 Khz PCM 16 bits sur 2 à 8 canaux. Format de diffusion : WAV, 44.1 Khz PCM 16 bits 2 canaux.

Vidéo : Enregistrement sur cassette mini DV. Formats d’archivage et de diffusion : Matroska encodages H.264/Flac (ouvert au sous-titrage et pas de dégradation du signal audio) et MPEG4 encodages AVC/AAC.

Transcriptions, traductions, annotations : texte UTF8, fichiers Praat ou/et XML.


Échéancier

• Octobre 2009 : repérages sur le terrain
• Novembre 2009 - mars 2010 : 3 missions sur le terrain
• Avril - juin 2010 : transcriptions, traductions, alignement, postproduction audio et vidéo (150 heures)


Bibliographie

Bec, P. (1978 [1963]), La langue occitane, Paris, PUF, Que sais-je ?
Bertrand, R.; Blache, P.; Espesser, R. et al. (2008), « Le CID - Corpus of Interactional Data - Annotation et Exploitation Multimodale de Parole Conversationnelle », Traitement Automatique des Langues, vol. 49, no. 3., p. 1-30. http://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00349893
Blanchet, P. (1992), Le provençal. Essai de description sociolinguistique et différentielle, Série Pédagogique de l’Institut de Linguistique de Louvain, n° 15, Louvain-la-Neuve, Peeters.
Blanchet, P., Pons P. (dirs) (2003), Les langues régionales ou minoritaires de l’Arc alpin, actes du colloque international Gap-Charance, Unioun Prouvençalo.
Blanchet, P. (2003), « Les langues et cultures « minoritaires » de l’Arc alpin : présentation générale », in Blanchet, P., Pons P. (dirs) (2003), Les langues régionales ou minoritaires de l’Arc alpin, actes du colloque international Gap-Charance, Unioun Prouvençalo, p. 6-11.
Bouvier, J.-C., Martel C. (1975-1979), Atlas linguistique et ethnographique de la Provence, Paris, CNRS Editions.
Bouvier, J.-C. (1979), »L'occitan en Provence : le dialecte provençal, ses limites et ses variétés », in Revue de linguistique romane, t. 43, p. 46-62.
Champollion, Jean-Jacques (1809), Nouvelles recherches sur les patois ou idiomes vulgaires de la France et en particulier sur ceux de l'Isère, Paris, Librairie Goujon.
Duc, A. (1990), Les régionalismes du canton de La Mure, CNRS INaLF, coll. Matériaux pour l’étude des régionalismes du français, n° 5, Klincksieck.
Duc, J. (1987), « Les patois matheysins », in B. De la Fayolle (dir.), Le pays de la Mure, cœur du Dauphiné, Grenoble, Didier et Richard.
Duc, J. (1991), Les Patois du pays de La Mure, Grenoble, Centre Alpin et Rhodanien d’Ethnologie.
Duraffour, A. (1969), Glossaire des patois franco-provençaux, Paris, CNRS.
Gardette, P. (1967-1976), Atlas linguistique et ethnographique du Lyonnais, Paris, CNRS Editions.
Germi, C. (1996), Mots du Champsaur. Hautes-Alpes, ELLUG, Grenoble, Université Stendhal.
Martin, J.-B., Tuaillon, G. (1971-1978), Atlas linguistique et ethnographique du Jura et des Alpes du Nord, Paris, CNRS Editions.
Pons, P. (1982), Le provençal haut-alpin, Société d’Etudes des Hautes-Alpes, Gap.
Pons, P. (2003), « Le patrimoine linguistique haut-alpin », Blanchet, P., Pons P. (dirs) (2003), Les langues régionales ou minoritaires de l’Arc alpin, actes du colloque international Gap-Charance, Unioun Prouvençalo, p. 19-22.
Sibille, J. (2003), « Le francoprovençal », in B. Cerquiglini (dir.), Les langues de France, Paris, PUF, p. 117-124
Sibille, J. (2003), « L’occitan ou langue d’oc », in B. Cerquiglini (dir.), Les langues de France, Paris, PUF, p. 173-190.
Tuaillon, G. (1964), « Limite nord du provençal à l’est du Rhône », in Revue de linguistique romane, XXVIII, p. 127-142.
Tuaillon, G. (1967), « Principes pour distinguer français et francoprovençal », in Revue de linguistique romane, XXXI, 292-296.
Tuaillon, G. (1968), « A propos du patois matheysin », in R. Reymond, Pierre-Châtel, hier et aujourd’hui, Gap, Louis-Jean.


  >>

Principaux résultats :

 

Outils ou méthodes développés :

 

Participants (affiliés au LPL)

Contributions

Outils et méthodes

Bernard BEL >>    
Médéric GASQUET-CYRUS >>    
Audrey THOMAS-AGUILLON >>    
Publications :
4712  

GASQUET-CYRUS, Médéric; BEL, Bernard; THOMAS-AGUILLON, Audrey (2014)

Qui standardise quoi pour qui ? L’élaboration problématique d’une graphie pour le "patois" de Valjouffrey >>

2014

4733  

BEL, Bernard; GASQUET-CYRUS, Médéric (2011)

Interdisciplinarity and the sharing of oral data open new perspectives to field linguistics >>

2011

4658  

GASQUET-CYRUS, Médéric; BEL, Bernard (2009)

Corpus Valjouffrey >>

2009

Lancer une requête

Afficher tous les projets

[Modifier cette fiche]